vendredi, 18 août 2017
 

Fatwa du Conseil Européen de la Fatwa & Bilan ASIDCOM 2012-2013

ASIDCOM a participé à la 23ième session du Conseil Européen de la Fatwa et la Recherche. Deux papiers étaient présentés. Le premier a porté sur « les droits des consommateurs musulmans en Europe ». Le deuxième a porté sur « le marché halal en Europe et la présence économique de la minorité musulmane ».

A L’issue de cette session nous avons noté une évolution de la fatwa concernant la question de l’abattage rituel. [1] De même le Conseil Européen de la Fatwa a réservé sa première recommandation pour encourager le travail des associations de consommateurs musulmans :

« Premièrement : Le Conseil recommande au sujet de cette session les individus musulmans et les centres islamiques à soutenir les associations des droits des consommateurs ; afin de travailler sur la proposition de nouvelles lois concernant les droits des musulmans en Europe, pour défendre leur spécificités alimentaires, avec une ouverture positive sur la société européenne, en expliquant les avantages des enseignements islamiques afin de garantir une alimentation saine, et la relation permanente entre le halal et la nourriture saine et bénéfique, et entre le haram et la nourriture pernicieuse et nocive. »

(Traduit de l’arabe par ASIDCOM) [2]

C’est l’occasion de rappeler ce que accomplit ASIDCOM pour les consommateurs musulmans en France et en Europe. Mais rappelons nous aussi que sans l’aide de Dieu et puis de vosAdhésions et Dons, le travail des militants d’ASIDCOM ne saura pas donner ses fruits.

Pour Information : Résumé du Bilan 2012 – 2013

Travail juridique :

o L’association était attaquée en justice par l’ARGML (mosquée de Lyon) suite à un appel au boycott des produits certifiés par ce certificateur. Nous étions jugés par défaut. Cependant cette affaire nous a permis de se pencher d’avantage sur les aspects juridiques de la question de l’abattage rituel en France.

o Nous avons remis à notre avocat un dossier au sujet de la tromperie sur le marché halal français. Il est prévu de déposer plainte, Incha’ Allah, en septembre-octobre, contre des acteurs économiques en France.

o Nous avons pris une nouvelle assurance. L’avocat nous a recommandé de prendre une couverture de défense pénale et recours (200€ supplémentaire) afin de couvrir nos actions en justice.

o Selon l’article R.411-4 du Code de la consommation relatif à la demande d’agrément des associations de consommateurs, nous avons effectué une demande d’agrément d’association de consommateur locale à la DIRECCTE (Pôle Concurrence, Consommation, Répression des Fraudes et Métrologie Légale). Notre dossier était transmis, le 28 juin 2013, au Procureur Général de la République près de la Cour d’Appel de Douai pour son instruction.

o Par ailleurs, l’objet social d’ASIDCOM lui permet de porter plainte. Notre demande d’agrément a pour but de renforcer notre position en tant que défenseur des consommateurs musulmans.

Enquête :

o Enquête sur les boucheries halal : un rapport est publié sur le site internet. Les résultats étaient présentaient à Lille devant des professionnels du halal avec nos recommandations pour une meilleur garantie du halal pour le consommateur. Une copie du rapport est adressée au sénat dans le cadre de la mission d’information sur la filière de viande en France et en Europe.

o Enquête sur les agences de voyage pour le départ à la Mecque. Les résultats de ce travail sont en cours d’étude.

o Enquête sur les besoins et les exigences des consommateurs musulmans. Les résultats de cette enquête nous permettent d’avoir des données concrètes afin de défendre les consommateurs.

Représentation des consommateurs musulmans :

o Participation à Bruxelles et à Paris aux différentes réunions pour la mise en place d’une norme halal européenne : ASIDCOM a défendu la position des consommateurs musulmans.

o Participation à des réunions entre professionnel du halal afin de soutenir la position des consommateurs au sujet de l’abattage rituel.

o Participation à la 23ième session du Conseil Européen de la Fatwa et la Recherche.

o Interpellation du Sénat sur son approche discriminatoire (contre les musulmans) de la question de l’abattage rituel en France. deux lettres étaient envoyées. La première date de 25 juin, demande notamment un traitement équitable vis-à-vis des musulmans et des juifs. Cette lettre a donné ses fruits immédiatement. En effet, après avoir auditionnés juste des responsables musulmans au sujet de l’abattage rituel, le 23 mai 2013, la MCI (la Mission Commune d’Information sur la filière de viande en France et en Europe) nous informe dans une lettre qu’elle auditionne les responsables juifs le 26 juin 2013. La deuxième lettre avait alors pour but de demander les comptes rendus des deux auditions et de soumettre une contribution écrite d’ASIDCOM à la MCI.

Travaille d’information et de sensibilisation :

o Exposition sur le halal (posters publiés sur le site internet)

o Brochure Ramadan Karim

o Brochure Enquête d’ASIDCOM sur les boucheries halal

o Deux bulletins d’information sur l’affaire Isla -Délice, AVS et la mosquée de Lyon

o Information et alerte des consommateurs via le site internet

o Une nouvelle version du site internet est en cours de préparation

Vie de l’association :

o ASIDCOM travaille pour permettre aux musulmans une participation plus active dans la définition des politiques socio-économiques françaises. C’est une thématique nouvelle dans les milieux associatifs musulmans français. Mais malgré les nombreuses difficultés et obstacles, l’association progresse doucement mais surement afin d’accomplir son objet social.

o La quatrième Assemblée Générale est prévue pour début 2014, Incha’ Allah. Des discussions sont prévues afin de revoir la structuration nationale de l’association. De même, nos adhérents à jour de cotisation, recevront un courrier d’appel à candidature pour devenir membre du CA, responsable ou coordinateur de comité local et/ou bénévole au sein d’ASIDCOM.

Donner une Sadaqa Jaryah durant les derniers jours et nuits du Ramadhan

« Une fois que le fils d’Adam est mort, ses œuvres sont interrompues sauf trois : l’aumône dans les choses durables, une science bénéfique propagée, ou un fils pieux qui fait des invocations en sa faveur. » (Rapporté par Muslim)

- Pour faire un don, vous pouvez soit le faire directement en ligne, soit l’adresser par chèque à l’ordre d’ASIDCOM.

- Pour adhérer, vous pouvez soit le faire en ligne, soit télécharger le formulaire d’adhésion disponible en ligne et l’envoyer accompagné par un chèque


[1] La fatwa du Conseil Européen de la Fatwa et de la recherche (juin 2013)

L’abattage rituel consiste à couper les artères carotides et les veines jugulaires, l’œsophage et la trachée. Ceci est la méthode retenue pour le sacrifice des ovins/caprins, les bovins et les volailles et elle est aussi permise pour les autres animaux.

Il y a des conditions afin que l’abattage rituel soit considéré conforme : 1. Le sacrificateur doit être adulte ou mature, musulman ou des gens du livre (juif ou chrétien). Il n’est pas permis de manger la nourriture des athées ou des autres religions en dehors des gens du livre. 2. Le couteau doit être bien affuté et tranchant. Il peut être en métal ou autre parmi les matériaux qui font couler le sang, à l’exception de l’ongle et la dent. Il n’est pas licite la bête étouffée par soi-même ou par autrui. De même, il n’est pas licite la bête assommée : c’est la bête tuée par coups (avec une pierre, un bâton ou autre). Il n’est pas licite la bête morte d’une chute, ni celle morte suite à un coup de corne, ni celle dévorée par une bête féroce : c’est la bête dévorée par un animal sauvage ou un oiseau de proie. Mais si on rattrape la bête encore en vie et on la sacrifie, alors elle devient licite. 3. Le sacrificateur doit prononcer le nom de Dieu au moment de sacrifice. Il n’est pas suffisant d’utiliser un enregistrement pour prononcer le nom de Dieu. Cependant, si le sacrificateur ne le prononce pas par simple oublie, son sacrifice est considéré licite.

La jurisprudence islamique (La Charia) a prescrit des règles concernant le traitement avant, pendant et après l’abattage des animaux : il ne faut pas aiguiser le couteau devant l’animal, il ne faut pas sacrifier un animal devant un autre, il ne faut pas utiliser un couteau non aiguisé, il ne faut pas torturer l’animal durant la saignée, il ne faut pas couper un des parties de l’animal, le dépouiller, l’introduire dans de l’eau chaude ou le déplumer avant de s’assurer qu’il soit mort.

L’animal doit être exempte des maladies contagieuses ou de ce que peut modifier la viande de sorte qu’elle devienne nuisible au consommateur. Il est important de s’assurer que cette condition est respectée par le marché interne et les produits importés.

L’abattage rituel doit être effectué sans étourdissement. La méthode islamique avec ses conditions et ses règles est en effet l’optimale pour la miséricorde et la bonté envers l’animal et afin de minimiser sa souffrance. Il est aussi demandé à ceux qui souhaitent pratiquer l’abattage rituel de développer des systèmes d’immobilisation pour les gros animaux. Ceci est afin de permettre de parfaire l’abattage rituel.

Puisque l’abattage rituel doit être effectué sans étourdissement ou assommage, il est exigé qu’en cas d’utilisation de l’étourdissement par force majeur de s’assurer que l’animal est toujours en vie avant de l’abattre rituellement.

[2] أولاً : يوصي المجلس بخصوص موضوع هذه الدورة المسلمين أفراداً ومراكز بضرورة دعم جمعيات حقوق المستهلك المسلم؛ من أجل العمل على اقتراح قوانين جديدة تتضمن حقوق المسلمين في أوروبا؛ للدفاع عن خصوصيتهم الدينية في مجال الطعام، مع الانفتاح الإيجابي على المجتمع الأوروبي، وذلك بشرح مميزات التعاليم الإسلامية في رعاية الطيبات، والعلاقة المتلازمة بين الحلال والطيب النافع، وبين الحرام والخبيث والضار.

 
A propos de ASIDCOM
A propos d’ASIDCOM Créée en 2006 et présidée par Abdelaziz Di-Spigno jusqu’à juin 2011, l’association ASIDCOM est une association de consommateurs musulmans, déclarée ( type loi 1901) le 3 octobre 2006 en Préfecture des Bouches-du-Rhône, puis déclarée le 28 janvier 2013 à la Préfecture du Nord et elle (...)
En savoir plus »