samedi, 24 juin 2017
 

LE HALAL BUSINESS ou l’ISLAM BUSINESS ?

Depuis décembre 2005, le journaliste algérien A.Boulanouar mêne une enquête sur tous les circuits de la viande Halal en Europe, avec les différents intervenants de la filière ; pour le journal "Le soir d’Algérie".

Ce journalisme d’investigation interpelle le consommateur musulman mais pas seulement puisque les pouvoirs publics sont concernés.Compte tenu du poids financier de l’agro-industrie alimentaire française, environ 100 milliards d’euros (hors alcool et tabac bien sûr !) sur les marchés internationaux, les pays musulmans, les consommateurs musulmans peuvent être inquiets de certaines pratiques.J’y reviendrais. L’action citoyenne d’ASIDCOM est bien nécessaire.

Sept articles sont déjà publiés mais il faut bien dire que cette question ne fait pas la une des journaux télévisés ou de la presse écrite....A qui profite le crime ?

Quand la direction générale de l’alimentation (DGAL du ministère de l’agriculture et de la pêche) dit "...il n’existe pas de certification officielle...", on s’étonne un peu ! mauvaise réponse à une bonne question journalistique. Un corpus réglementaire protège pourtant le consommateur musulman, le citoyen musulman dans tous les actes de sa vie en société :

- Recommandation du Codex Alimentarius, session de 1997 (CAC/GL 24-1997), sur l’utilisation du terme Halal. Dans le contexte de la mondialisation capitaliste, le texte protège plus les intérêts des pays exportateurs (France, Brésil, Argentine, USA...) plutôt que les pays importateurs à dominante musulmane ; privés de recours sur embargo pour "non licité" des produits à l’Organisation mondiale du Commerce (OMC).La religion pourrait être considérée comme une entrave à la libre circulation des marchandises au même titre que les services publics (par exemple la douane).Bien évidemment il existe une pluralité d’écoles dans l’Islam et donc une interprétation divergente sur certains points comme par exemple les animaux interdits, le stade du pur et de l’impur...Problème d’actualité avec l’utilisation d’armes à feu, du gaz, de l’électricité ; c’est à dire de l’étourdissement préalable à la saignée d’abattoir au nom de la dite protection animale. Il s’agit d’un débat scientifique, religieux, philosophique, socio-économique et politique. Toutes les dimensions ont le droit au respect.

- Conseil National de l’Alimentation : Avis n° 29 Ministère de l’agriculture et de la pêche.

Concernant la politique alimentaire : enjeux et aspects méthodologiques ; il est recommandé la prise en compte des demandes culturelles, religieuses ou morales.

- Code la Consommation

Article L 121-1 - "...est interdit toute publicité comportant, sous quelque forme que ce soit, des allégations, indications, présentations fausses ou de nature à induire en erreur". Il s’agit de la tromperie sur la marchandise et procès verbal doit être dressé par les services de la DGCCRF (fraudes relevant du ministère des finances) et DDSV (services vétérinaires relevant du ministère de l’agriculture et de la pêche),voir par tout officier de police judicaire.

- Code de procédure pénale

Article D.354 - "Les détenus doivent recevoir une alimentation variée... et dans toute la mesure du possible,dans le respect de leurs convictions philosophiques ou religieuses".

- Convention internationale du droit des enfants 1989

Article 14 - Les Etats respectent le droit de l’enfant à la liberté de pensée, de conscience et de religion.

Nous devons interpeller les pouvoirs publics sur leurs responsabilité au regard de la protection des consommateurs musulmans. Ils ont droit à aucune discrémination.


Pour prendre connaissance de l’intégralité des articles publiés par le quotidien le Soir d’Algérie :

Escroqueries et fraudes au nom de l’islam 12/12/2005
La mafia du faux hallal (I) 18/02/2006
La mafia du faux hallal (2) 19/02/2006
Magouilles et tromperies (3) 21/02/2006
Des importateurs témoignent 23/02/2006
Vrai label et faux hallal 25/02/2006
Réseaux marocains et connexions françaises (1) 27/03/2006
Réseaux marocains et connexion française (2) 28/03/2006
Mosquée d’Evry : de l’assassinat de Ben Barka au faux hallal (3) 29/03/2006
Fraudes au nom de la Mosquée de Paris (4) 30/03/2006
Du porc Hallal !!! (5) 02/04/2006
Faux hallal et vrai haram (6) 03/04/2006
A CELVIA, dans les coulisses de la fraude (7) 04/04/2006
La filière du faux Hallal (8) 05/04/2006

 
A propos de ASIDCOM
A propos d’ASIDCOM Créée en 2006 et présidée par Abdelaziz Di-Spigno jusqu’à juin 2011, l’association ASIDCOM est une association de consommateurs musulmans, déclarée ( type loi 1901) le 3 octobre 2006 en Préfecture des Bouches-du-Rhône, puis déclarée le 28 janvier 2013 à la Préfecture du Nord et elle (...)
En savoir plus »