samedi, 21 octobre 2017
 

Le Halal et Politique du Ministère de l’intérieur : Tayibat pour exemple

L’association "intégrité", créée en 1979, a impulsé la création de "Tayibat" (Fédération rassemblant 70 associations musulmanes) et élaboré une définition du Halal qu’elle a faite valider par le Professeur Muhammad Hamidullah et la ligue Islamique mondiale à Paris en 1982 puis par le Centre Culturel de la République d’Iran en 1983. [1] Cette définition a été communiquée aux autorités publiques en 1983 .

Le document ci-dessous est une présentation du projet islamique de l’association « Tayibat », par son président Mr Daniel Leclercq.

JPEG - 756.2 ko
JPEG - 546.6 ko

Il s’agit de l’association loi 1901 déclarée à la préfecture de police de Paris le 23/01/1984. Elle a pour objet de « contrôler et garantir le caractère Halal (conformes aux normes islamiques) des viandes et produits distribués sous toute allégation le laissant entendre, pour en tenir informés les consommateurs musulmans, par tous les moyens non contraires aux sources islamiques notoires. ». Fédérant environ 70 associations musulmanes sur 90 à cette époque, son conseil d’administration est composé de 20 membres dirigeants de 19 associations islamiques françaises, dont l’association gérante de la Grande Mosquée d’Evry (ACMIF).

« Tayibat » a reçu le soutien officiel de La ligue islamique Mondiale par courrier en date de 9 avril 1985. Cependant, la mosquée de Paris n’a pas souhaité contribuer ou soutenir la démarche engagée par l’association « Tayibat ». Les responsables de Tayibat ont invité la mosquée de Paris pour être membre, au même titre que les autres associations musulmanes. Mais elle a refusé de participer officiellement au projet de Tayibat et n’a pas fait suite à sa demande pour être domiciliée dans ses locaux.

C’est dans ces conditions de représentativité que « Tayibat » a déposé une demande le 28 février 1984 d’ agrément d’organisme religieux chargé plus particulièrement d’habiliter les sacrificateurs musulmans. Après plusieurs relances, le Ministère de l’intérieur et de la Décentralisation a rejeté sa demande, le 4 février 1985, au motif que l’association Islamique Tayibat ne possédait pas une représentativité suffisante au sein de la communauté musulmane vivant en France !

JPEG - 505.4 ko

Onze ans plus tard ce même ministère a agréé l’ACMIF pour habiliter les sacrificateurs rituels musulmans, nonobstant qu’il s’agit d’un simple membre de la fédération « Tayibat » et une seule mosquée sur environ 2000 en France !!!


[1] Définition du Professeur Muhammad Hamidullah : Paris le 15 août 1982 :

« Sont réputées viandes musulmanes (halal), les viandes issues exclusivement d’abattages rituels effectués, sans étourdissement préalable, par un musulman, de la manière suivante : - Tourner la gorge de l’animal vers la direction de la Kaaba (à la Mecque, vers le sud-est en France) - Invocation du nom de Dieu par le sacrificateur, avant la saignée, sur chaque bête, au moyen de la formule : « Bismillah, Allahou Akbar » (c.-à-d. Au nom de Dieu, Dieu est le plus grand) - Section au niveau du larynx, à l’aide d’un instrument tranchant, des veines jugulaires, des artères carotides et de la trachée artère, sans toutefois entamer la colonne vertébrale »


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

 
A propos de ASIDCOM
A propos d’ASIDCOM Créée en 2006 et présidée par Abdelaziz Di-Spigno jusqu’à juin 2011, l’association ASIDCOM est une association de consommateurs musulmans, déclarée ( type loi 1901) le 3 octobre 2006 en Préfecture des Bouches-du-Rhône, puis déclarée le 28 janvier 2013 à la Préfecture du Nord et elle (...)
En savoir plus »