dimanche, 17 décembre 2017
 

Certifications des produits halal liées aux mosquées d’Evry et de Paris : jugées pas sérieuses !

CBNEWS, magazine hebdomadaire destiné principalement aux professionnels disponible en kiosque et disposant d’une version en ligne, a consacré sa une de la semaine du 6 septembre au marché français du "halal".

Dans un article intitulé « Un business pas très catholique, l’esbroufe du Halal », CBNEWS propose une vue globale de ce marché en pleine expansion. L’article commence par une analyse des publicités dites « orientalistes », remplies de clichés et pas du tout adaptées aux consommateurs musulmans (danse du ventre et compagnie…) et finit par un état des lieux des problèmes liés à la certification halal...

Certification des organismes liés aux mosquées de Paris et d’Evry : pas sérieuse d’après Bernard Godard

Quelques éléments très importants pour les consommateurs musulmans sont donnés dans cet article par l’intermédiaire d’une interview de Bernard Godard [1], chargé de mission auprès du ministère de l’intérieur. Bernard Godard juge notamment la certification des organismes liés aux mosquées de Paris et d’Evry «  pas très sérieuse  » et d’après lui :

- Les organismes liés aux mosquées de Paris et d’Evry certifient 70% des produits halal

- Comme relevé dans notre enquête 2009 sur la certification halal, les organismes liés à ces deux mosquées procèdent à des audits : d’après l’article, il n’y a pas de «  contrôles systématiques  » et des «  produits non halal peuvent rentrer dans la composition  »

- «  Une dizaine de personnes travaillent sous contrat avec la SCVH-Mosquée de Paris pour la cession de documents de certification, qui peuvent être signé par des non-musulmans !  »

- La mosquée de Paris autorise l’utilisation de l’étourdissement des animaux lors du sacrifice rituel des animaux.

- «  Ces mosquées ne sont pas à la hauteur des volumes en jeu. Faces aux grandes enseignes, elles n’ont pas la capacité de négocier  »

Le consommateur musulman, l’acteur oublié du halal...

Cet article illustre une nouvelle fois ici que le consommateur musulman est l’acteur oublié du halal… Son identité est loin d’être respectée avec des pseudo-publicités sur les produits halal et des « certifications halal » plus que « douteuses », cachant aux yeux des consommateurs l’utilisation de techniques d’abattage qu’ils désapprouvent comme l’étourdissement, ou même dans certain cas l’abattage dit « mécanique ».

Dernière question… Quand est-ce que les acteurs de la grande distribution arrêteront de porter du crédit à ces organismes non-sérieux ?

Source : CBNEWS, n°1068 du 6 septembre 2010 - Un Bussiness pas très catholique : L’esbroufe du halal, Warda Mohamed - http://www.cbnews.fr

Une partie de l’article est citée sur le blog Al-Kanz : http://www.al-kanz.org/2010/09/06/godard-certification-halal/


[1] Bernard Godard est chargé de mission au Bureau central des cultes du ministère de l’Intérieur depuis 2002. Il est le co-auteur du livre "Les Musulmans de France : courants, institutions, communautés : un état des lieux" - Bernard Godard et Sylvie Taussig (2005)

 
A propos de ASIDCOM
A propos d’ASIDCOM Créée en 2006 et présidée par Abdelaziz Di-Spigno jusqu’à juin 2011, l’association ASIDCOM est une association de consommateurs musulmans, déclarée ( type loi 1901) le 3 octobre 2006 en Préfecture des Bouches-du-Rhône, puis déclarée le 28 janvier 2013 à la Préfecture du Nord et elle (...)
En savoir plus »