lundi, 18 décembre 2017
 

ASIDCOM interpelle AVS (2008)

ASIDCOM n’a cessé de faire de son mieux pour apporter le maximum d’information aux consommateurs musulmans sur la réalité du marché de la viande Halal, afin de l’éclairer et de lui permettre de faire son choix selon ses convictions.

Dans le cadre de cette démarche, nous avons consulté la charte du certificateur de produit Halal "AVS" (A Votre Service), qui est considéré "comme" le plus strict en France.

Suite à l’absence d’information au sujet de l’électrocution post mortem (post saignée) dans la charte d’ AVS, nous avons décidé de les contacter directement par leur site Internet le 24 avril 2008 :

  • « Bonjour, J’ai vu que dans votre charte, exigence n°6, vous n’acceptez pas l’assommage au préalable dans le cadre de l’abattage rituel. Pouvez vous me confirmer que vous n’acceptez pas l’assommage post mortem aussi. En fait tout comme l’assommage préalable, ce dernier annule la licité de la viande (mort de l’animal avant de se vider de son sang,inflige à l’animal une souffrance inutile, dans les chaînes à haute cadence il y a possibilité de croire que l’animal est définitivement mort alors qu’il est toujours vivant donc une torture.....). Merci de me répondre, Cordialement »

La première réponse d’ AVS, du Vendredi 2 Mai 2008 ne nous a pas permis d’en savoir plus à propos de l’étourdissement post saignée suite à un mal entendu sur les termes utilisés :

  • « Bonjour et merci pour l’intérêt que vous portez au halal et sur la manière de l’obtenir. Après la saignée, on ne parle plus d’assommage. En revanche, pourriez -vous nous transmettre les références sur ce que vous affirmez post mortem, Cordialement »

Par souci d’obtenir une information évidente et claire, nous avons relancé une deuxième fois le service qualité d’AVS, le 5 mai 2008 :

  • Merci pour votre réponse, bien que je suis vraiment surprise que vous ne m’avez pas donné une réponse claire concernent l’étourdissement post mortem ( ou si vous voulez l’électronarcose post mortem). Pouvez vous m’informer clairement si vous utilisez l’électronarcose post mortem ou non ? c’est la réponse est oui, dites moi s’il vous plait si vous l’utilisez systématiquement ou si ça dépend des abattoirs ? Maintenant pour répondre à votre exclamation :
    • 1- Mort de l’animal avant de se vider de son sang : vous pouvez trouver cette information dans le rapport de l’académie vétérinaire adressé au ministre de l’agriculture : "..Dans le premier cas l’animal meurt finalement de l’hémorragie s’il est saigné rapidement ; si le sacrificateur tarde, la respiration spontanée reprend et les signes traduisant le retour à l’état conscient réapparaissent pendant la perte sang. Dans le second cas (avec électronarcose post mortem), la cause de la mort est aussi l’hémorragie, mais si l’intervention est retardée, l’animal meurt d’un arrêt cardiaque avant de se vider de tout son sang.." (rapport académie vétérinaire page 13)
    • 3- Point de vue religieux : voir ce hadith du prophète (dans Alboukhari) qui exige à tout musulman de se conformer à la sounna lors du sacrifice : dans le livre de Al-boukhari, tome 1, livre n°8 (de Assalate : la prière), hadith n°392) : (pour celles et ceux, parmi nos lectrices et nos lecteurs, qui souhaitent lire le Hadith veuillez bien de consulter directement dans le livre ). En espérant que ces information vous seront utiles, et en attendant une réponse claire de votre part. Cordialement."

Le frère Hocine BELATOUI responsable du service qualité nous a alors répondu, le Mardi 6 Mai 2008 :

  • "Assalamou ’alaykoum. Je pensais avoir répondu clairement dans mon dernier mail et je vous confirme que nous avons, sur certains sites accepter cette pratique à la demande pour éviter la casse des ailes de dindes. J’ai pris acte de vos précieuses infos qui méritent de pousser un peu plus loin la réflexion et je reviendrais certainement vers vous si vous le permettez. Fraternellement, Hocine BELATOUI, Responsable qualité halâl AVS."

ASIDCOM a par la suite informé AVS sur la Fatwa du Moufti Taqi Usmani. Nous avons, enfin pris connaissance que l’association AVS doit prendre sa position finale par rapport à la question de l’étourdissement post mortem, qui est utilisé pour des fins purement économiques en dehors de toutes questions de bien-être animal.

A l’approche du mois sacré de Ramadhan, nous espérons qu’ AVS soit à la hauteur de la confiance du consommateur, qu’elle nous informe rapidement de sa position, qu’elle prenne les démarches nécessaires pour garantir une information complète sur l’étiquetage en cas d’utilisation de l’électronarcose après la saignée (post jugulation parfois nommée "post mortem").


 
A propos de ASIDCOM
A propos d’ASIDCOM Créée en 2006 et présidée par Abdelaziz Di-Spigno jusqu’à juin 2011, l’association ASIDCOM est une association de consommateurs musulmans, déclarée ( type loi 1901) le 3 octobre 2006 en Préfecture des Bouches-du-Rhône, puis déclarée le 28 janvier 2013 à la Préfecture du Nord et elle (...)
En savoir plus »