mercredi, 23 août 2017
 

Proposition de modification de la Directive Européenne : le sacrifice rituel en grand danger

La proposition modificative de la Directive 93/119/CE relative à la protection des animaux lors de l’abattage ou de leur mise à mort vient d’être publiée et est accessible depuis le site EUROPA. ASIDCOM met à la disposition de chacun le texte concernant l’abattage rituel proposé par la DGSANCO (direction européenne en charge du dossier à la Commission Européenne à Bruxelles).

Quelques extraits en avant première de l’article 4 concernant l’abattage rituel et la dérogation à la pratique de l’étourdissement :

"...rites religieux, les animaux peuvent être mis à mort sans étourdissement préalable pour autant que la mise à mort à lieu dans un abattoir" (...)"Les Etats membres peuvent décider de ne pas appliquer cette dérogation".

On constate que la proposition modificative ne remet pas en cause directement l’abattage rituel mais donne aux Etats membres la possibilité de ne pas appliquer la dérogarion à l’étourdissement dans le cadre de l’abattage rituel.

Notons que le réglement ne s’applique pas s’il s’agit de votre consommation personnelle (lapins et volailles hors autruches), activité vétérinaire, manifestation culturelle ou sportive (gavage des oies et canards, corridas), activtés cynégétiques (chasse), expériences techniques ou scientifiques...

Ainsi, plusieurs associations qui combattent l’abattage rituel s’indignent dans une déclaration commune du 18 septembre (BB,PMAF,OABA) que la dérogation à l’étourdissement ne soit pas supprimée. Néanmois, pour la France, ces associations comptent utiliser le programme de formation pour arriver à leur fin :

"...Les trois associations françaises regrettent toutefois l’absence de dispositions spécifiques encadrant la pratique de l’abattage rituel, la proposition de règlement (comme la directive de 1993) maintenant la possibilité de déroger à l’étourdissement préalable des animaux. Une lacune qui pourrait toutefois voir ses effets atténués en France, grâce au programme de formation des opérateurs d’abattoirs, dont les grandes lignes ont déjà été tracées par les professionnels et les associations de protection animale, en marge des récentes rencontres « Animal et Société ".

Après le Grenelle de l’animal, les initiatives anti kébabs de l’été (demande de boycott par la Fondation Bardot à l’occasion du festival des veilles charrues), c’est aux parlementaires eurpéens d’ être sollicités individuellement (renouvellement du Parlement européen début 2009). Une première initiative a eu lieu auprès du commissaire chargé de la santé.

Par l’autorisation du gazage des volailles, la Commission Européenne démontre le peu d’intérêt réel vis à vis de la protection animale (soumis aux intérêts économiques).

Plus que jamais il faut poursuivre la mobilisation pour faire respecter la protection animale et nos droits religieux. Les 4000 signatures de la pétition papier d’ASIDCOM pour défendre le sacrifice rituel sans étourdissement, les prises de position publique du CFCM, de l’UOIF, voire du ministre de l’Intérieur sont un encouragement indéniable.

Voir en ligne : Site web EUROPA


 
A propos de ASIDCOM
A propos d’ASIDCOM Créée en 2006 et présidée par Abdelaziz Di-Spigno jusqu’à juin 2011, l’association ASIDCOM est une association de consommateurs musulmans, déclarée ( type loi 1901) le 3 octobre 2006 en Préfecture des Bouches-du-Rhône, puis déclarée le 28 janvier 2013 à la Préfecture du Nord et elle (...)
En savoir plus »