dimanche, 22 octobre 2017
 

Communiqué - HALAL : Plus belle… la viande !

Communiqué de l’ASIDCOM - Halal : Plus belle ... la viande !

Depuis plusieurs mois, « le halal » fait l’actualité : norme européenne à l’initiative de l’Autriche (visant la légalisation de l’usage de l’électricité lors de l’abattage religieux musulman), charte du CFCM (dont le principe est le refus de tout usage de l’électricité lors de la mise à mort des animaux de boucherie), mise en place de référentiels et chartes chez les industriels de l’agroalimentaire jusqu’à la grande distribution (CASINO, CARREFOUR…). Des produits de marques de distributeur sont présents (MDD Casino « Wassila », MDD Carrefour HALAL…).

La guerre commerciale s’amplifie pour gagner des parts de marché dans différentes zones économiques, pays européens. L’objectif n’est pas de respecter le consommateur musulman mais de gagner plus d’argent sur son dos ! La politique se mêle à l’économie…

Les grandes mosquées d’Evry, Paris et Lyon ne sont que des paravents de l’industrie agroalimentaire qui se livre à un « jeu de massacre ». Plus Halal que moi, tu meurs !

Jamais le consommateur musulman n’a été si peu entendu ! On pétitionne en son nom, on parle en son nom, on agit en son nom…mais on a toujours quelque chose à vendre…

En novembre 2010, lors du World Halal Forum de Londres, le Conseil des Musulmans du Royaume-Uni (MCB) a fait part de son enquête sur les consommateurs musulmans : plus de 94% refusent l’usage de l’électricité lors de l’abattage religieux. Cela confirme les résultats d’enquêtes d’ASIDCOM.

Les campagnes du lobby « Business Animals » (prétendus défenseurs des animaux) pour exiger l’obligation de l’étourdissement préalable, contraire aux réglementations européenne et française, et la mise en place de quotas de viande pour juifs et musulmans (projets de lois déposés au Sénat et à l’Assemblée Nationale) n’y feront rien.

L’ASIDCOM, l’Association de Sensibilisation, d’Information et Défense de COnsommateurs Musulmans :

  • condamne l’usage politique de la question alimentaire,
  • appelle les représentants de la communauté musulmane à l’édition de normes garantissant la haute qualité des produits (absence de VSM et d’OGM…), ceci dans le respect des valeurs de l’islam,
  • appelle tous les acteurs économiques au respect des consommateurs musulmans,

Le minimum exigible, pour le respect du consommateur musulman mais aussi pour la dynamique de l’appareil de production, de la distribution et de l’emploi, est la référence à l’ISO 22000, HACCP, GBP ou guide de bonnes pratiques, agrément 17020 des organismes de contrôle et de certification. Cela ferait valoir leur indépendance, leurs compétences…

Au-delà de la bientraitance animale et du respect des libertés publiques en Europe dont la pratique de l’abattage religieux (débarrassée des privilèges d’une nomenklatura politico-religieuse), l’ASIDCOM appelle les consommateurs musulmans à défendre leurs droits, notamment celui d’acheter en connaissance de cause à partir d’une information loyale conforme au Code de la Consommation ; sachant que leur arme économique la plus efficace est le BOYCOTT.

Enfin, l’ASIDCOM appelle l’ensemble des acteurs économiques de la filière Halal au respect des convictions et des pratiques religieuses des citoyens musulmans, et au renoncement à la tromperie et à la falsification.

Grenoble, le 18 janvier 2011 correspondant au 14 Safar 1432 de l’Hégire.

PDF - 80 ko
Communiqué de l’ASIDCOM - Halal : plus belle ... la viande !

 
A propos de ASIDCOM
A propos d’ASIDCOM Créée en 2006 et présidée par Abdelaziz Di-Spigno jusqu’à juin 2011, l’association ASIDCOM est une association de consommateurs musulmans, déclarée ( type loi 1901) le 3 octobre 2006 en Préfecture des Bouches-du-Rhône, puis déclarée le 28 janvier 2013 à la Préfecture du Nord et elle (...)
En savoir plus »